Information sur les tsunamis

Les tsunamis sont de grosses vagues ou des séries de vagues générées par le déplacement rapide de grands volumes d'eau en raison d'événements sismiques, d'éruptions volcaniques, de glissements de terrain, de vêlages glaciaires, d'impacts de météorites et d'autres perturbations.

CONSEILS PRATIQUES - Si vous vivez ou vous trouvez près de l'océan

  • Si la terre commence à se secouer violemment lors d'un séisme, - dirigez-vous vers le sol plus élevé immédiatement!
  • Si l'océan descend pour laisser voir le fond de l'océan habituellement sous l'eau ou monte à un niveau inhabituel - dirigez-vous vers le sol plus élevé immédiatement!
  • Ne traînez pas sur le rivage jusqu'à temps que vous le voyiez venir - un tsunami se déplace plus vite qu'une personne peut courir.
  • La première vague ne sera peut-être pas la plus grande. Les vagues suivantes peuvent arriver des minutes aux heures d'intervalle et continuer à venir pour plusieurs heures.

Les messages de Tsunami

Niveau d'alerte Danger(s) potentiel Action du public
Avertissement Inondations côtières dangereuses et courants puissants Évacuation vers les hauteurs ou l'intérieur des terres
Avis Courants et vagues puissants dangereux pour ceux qui se trouvent dans ou très près de l'eau Restez hors de l'eau, loin des plages et des cours d'eau
Vielle Pas encore connu Restez à l'écoute pour plus d'informations. Soyez prêt à agir.
Déclaration d'information Aucune menace ou événement très éloigné pour lequel le danger n'a pas été déterminé Aucune action suggérée

En eau profonde, les vagues du tsunami peuvent avoir moins d'un mètre de haut, mais peuvent se déplacer à des vitesses supérieures à 800 kilomètres par heure et traverser des bassins océaniques entiers. Lorsque les vagues du tsunami atteignent des eaux peu profondes ou des criques étroites, les vagues ralentissent et leur hauteur augmente. Les tsunamis provoquent des ravages lorsqu'ils se brisent sur le rivage par la force mécanique, les inondations et le lavage des débris qui en résultent dans l'eau.

Dans les zones où les vagues de tsunami ne se développent pas sensiblement en hauteur, les courants deviennent forts et irréguliers et peuvent être particulièrement menaçants pour les marinas, les plages et d'autres zones basses.

Tsunamis au Canada

Le 26 janvier 1700, l'un des plus grands tremblements de terre au monde s'est produit le long de la côte ouest de l'Amérique du Nord et a provoqué un tsunami, qui a détruit le village d'hiver des peuples de la baie de Pachena sans aucun survivant. Les Premières nations de l'île de Vancouver ont enregistré ces événements dans leurs traditions orales. Il existe des preuves de tsunamis répétés inondant notre côte ouest à la suite de tremblements de terre de mégathrustes géants le long de la zone de subduction de Cascadia.

Un tsunami qui a frappé la péninsule Burin de Terre-Neuve a tué 27 personnes le 18 novembre 1929. Un tremblement de terre de magnitude 7,2 à 250 km au sud a déclenché un glissement de terrain sous-marin qui a provoqué le tsunami.

Ressources naturelles Canada et le Centre national d'alerte aux tsunamis des États-Unis

RNCan transmet des données sismiques sélectionnées du CNSN au Centre national d’alerte aux tsunamis (NTWC) de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) des États-Unis à Palmer, en Alaska. Le NTWC émet des messages sur le tsunami pour toutes les côtes américaines et canadiennes et les îles Vierges britanniques, y compris des alertes et des annulations d'alerte.

NTWC utilise des critères prédéfinis basés sur des données sismiques préliminaires de RNCan et d'autres sources pour produire et émettre des messages le plus tôt possible, avant même qu'un tsunami ne soit détecté. Les tsunamis causés par des glissements de terrain sous-marins, des tremblements de terre modérés ou d'autres processus peuvent ne pas déclencher d'alerte NTWC.

NTWC intègre une analyse supplémentaire des données sismiques, des mesures du niveau d'eau, les résultats du modèle de prévision du tsunami et des informations historiques sur le tsunami pour estimer l'impact et produire et publier des mises à jour à des intervalles de 30 minutes.

Alerte de tsunami

Une alerte de tsunami est émise lorsqu’un tsunami en potentiel capable de produire une inondation significative et étendue est imminent ou prévu. Les alertes préviennent le public de la possibilité d’une inondation côtière étendue et dangereuse et accompagnée de courants puissants qui pourraient s’effectuer pendant plusieurs heures après l’arrivée de la vague initiale. Les alertes avertissent les officiels de la gestion des mesures d’urgence d’entrer en action afin de sécuriser la zone entière qui est menacée par le tsunami. Les actions appropriées qui doivent être prises par les officiels locaux peuvent inclure l’évacuation des régions côtières des bas niveaux, et repositionner les navires dans les eaux profondes si le temps le permet de façon sécuritaire. Les alertes peuvent être mises à jour, ajustées géographiquement, abaissées, ou cancellées. Pour procurer l’avertissement le plus tôt possible, les alertes initiales sont basées uniquement sur l’information sismique.

Veille de Tsunami

Une veille de tsunami est émise pour avertir les officiels de gestion d’urgence et le public d’un évènement qui peut affecter plus tard la région en état de veille. L’état de veille dans une région pourrait être augmenté à une alerte ou un avis – ou annulé – basé sur l’information récente et l’analyse. Alors, les officiels de gestion d’urgence ainsi que le public devraient se préparer pour entrer en action. Normalement les veilles sont publiées et basées sur l’information sismique sans confirmation qu’un tsunami destructif est en voie.

Avis de Tsunami

Un avis de tsunami est émis à cause de la menace d’un tsunami en potentiel qui peut produire des courants forts et des vagues dangereuses pour ceux dans l’eau ou près de l’eau. Les régions côtières historiquement susceptibles au damage causé par les courants forts des tsunamis sont exposées à un risque plus élevé. La menace peut continuer pour plusieurs heures après l’arrivée de la vague initiale, mais une inondation significative et étendue n’est pas prévue dans les régions en état d’avis. Les actions appropriées à prendre par les officiels locaux peuvent inclure la fermeture des plages, l’évacuation des havres et les marinas, et repositionner les navires dans les eaux profondes si le temps le permet de façon sécuritaire. Normalement les avis sont mis à jour pour continuer l’avis, pour agrandir ou diminuer les régions affectées, pour rehausser à un état d’alerte ou canceller.

Message d’information de tsunami

Un message d’information de tsunami est émis pour informer les officiels de gestion des mesures d’urgences et le public qu’un tremblement de terre s’est manifesté dans une autre section de l’océan. Dans la plupart des cas, les messages d’information sont publiés pour indiquer qu’il y a aucune menace de tsunami destructif et de prévenir que les évacuations ne sont pas nécessaires puisque le tremblement de terre pourrait avoir été ressenti dans les régions côtières. Un message d’information peut, dans des situations appropriées, mettre en garde envers la possibilité de tsunamis destructifs locaux. Les messages d’information peuvent être retransmis avec de l’information additionnel, par contre normalement ces messages ne sont pas rehaussés. Cependant, une veille, un avis ou une alerte peuvent être émis pour une région, si nécessaire, suivant l’analyse et la réception d’information plus récente.

Annulation du message du tsunami

Une annulation est émise après qu'une évaluation des données sur le niveau de l'eau confirme qu'un tsunami destructeur n'aura pas d'impact sur une zone sous alerte, avis ou surveillance ou qu'un tsunami a diminué à un niveau où aucun dommage supplémentaire n'est prévu.

Plus d'information